Les intervenants LivingOrgs 2020 : Didier Comte

Didier COMTE est un dirigeant à l’expérience riche et diversifiée. Il a commencé à travailler comme marchandiseur dans la grande distribution, avant de rejoindre le secteur associatif et l’éducation populaire. Responsable régional du secteur des séjours de vacances adaptées à des personnes handicapées et malades mentales, puis responsable des formations à l’animation pendant 6 ans, il poursuit son expérience dans le secteur des collectivités territoriales. Chef de Projet Insertion et Politique de la Ville, il participe au transfert des RMI de l’Etat vers le Département, puis au passage du RMI au rSa. Cette expérience lui permet aussi de travailler à des coopérations interdépartementales et internationales dans le champ du développement social urbain, dans les domaines de l’insertion des jeunes et des publics les plus précarisés. Après un passage dans le champ du logement social, il a occupé pendant 8 ans le poste de Directeur général de l’Association Départementale de Sauvegarde de l’Enfance et de l’Adolescence du Puy de Dôme. Il a participé à de nombreux travaux nationaux (missions parlementaires et groupes de travail) en matière de protection de l’enfance et en particulier sur le sujet de la Prévention spécialisée, en lien avec la CNAPE.

Titulaire d’un master 2 en Management des Entreprises et des Administrations de l’Institut d’Administration des Entreprises de l’Université d’Auvergne. Son mémoire de fin d’étude a pour sujet : « le management du changement par les valeurs et le projet ». Il est aujourd’hui membre du Conseil de gouvernance de l’Institut et participe ainsi à la vie universitaire clermontoise. Il enseigne le management d’équipe au sein de l’Ecole Supérieure de Commerce de Clermont-Ferrand dans le cadre d’un Master spécialisé dans la direction des établissements sanitaires et sociaux. Il est membres de jury de nombreux examens, personne qualifiée auprès de l’administration et membre de la réserve civique.

Reconnu pour la conduite du changement dans la structuration des organisations et de leurs fonctions support, pour la gestion de dossiers complexes alliant la dimension sociale et les dimensions administratives, juridiques et financières, il est actuellement Consultant sénior pour des cabinets qui interviennent dans l’appui stratégique aux dirigeants dans tous les secteurs d’activité et manager de transition sur des missions de direction générale dans le secteur sanitaire et le secteur médico-social.

Ses engagements professionnels et bénévoles dans le champ de l’Economie Sociale et Solidaire s’accompagnent d’expériences personnelles, qui viennent renforcer son expertise par l’ouverture au monde et à des cultures différentes, en développant des capacités d’adaptation et de compréhension des environnements et écosystèmes dans lesquels il intervient. La pratique de la plongée sous-marine et de l’apnée, du tir sportif et des treck-aventures (Afrique, Maghreb, Moyen Orient, Amérique du Sud) lui ont permis d’expérimenter des situations exceptionnelles en matière de gestion des risques et des crises.

Ses engagements personnels mettent la dimension humaniste au centre de ses préoccupations.

Didier, qu’est-ce qu’évoque pour toi le sens au travail ?

L’idée de travailler nous est inculqué dès notre prime enfance … « Qu’est-ce que tu veux faire quand tu seras grand ? » Ce à quoi les enfants répondent assez facilement en parlant de la représentation qu’ils ont du métier d’infirmière, de pilote de chasse, de danseuse à l’opéra ou de pompier …

L’école ne prépare pas au travail mais permet d’acquérir des niveaux de formation à mettre en face d’une responsabilité ou d’un salaire mais ce sont les expériences qui permettent de faire un choix de travail, de métiers ou de carrière …

Le sens au travail ou le sens du travail sont donc des sujets centraux que certains ont la chance d’expérimenter avant leur entrée dans le monde des « adultes » (avoir un emploi reste un des derniers seuils initiatiques à la vie d’adulte) par des stages, des emplois saisonniers … les autres ne le découvrent réellement qu’une fois en poste.

Le sens du travail : au sens « large » ou selon la fiche de poste

Le sens au travail : celui que l’on donne ou celui donné par l’employeur

Gérer l’écart entre la représentation et le réel,
Gérer les injonctions paradoxales : ce que l’on s’imaginait de faire et ce que l’on peut faire vraiment … enseignants, soignants, …
Gérer les erreurs fondamentales d’attribution : quand c’est positif, c’est moi et quand c’est négatif, ce sont les autres,

La question centrale est pour moi la réalisation personnelle. Elle repose sur des éléments divers selon les personnes :

Des compétences
Un salaire
Des expériences
De la reconnaissance…

Les objectifs sont tellement divers consciemment ou inconsciemment : entre ce que je dis et ce que je fais … que le monde du travail est un système complexe, parfois fluide parfois permettant la réalisation, parfois générant la destruction …

Chacun doit penser sa place, chacun doit penser ces interactions avec les autres … trouver sa place et faire sa place.

Le travail et le monde du travail sont des sujets passionnant relevant d’abord de la philosophie, de la politique, puis de la science et enfin de l’organisation.

Le sens des mots induit une approche de cette interaction :

Travail, emploi, métier, carrière
Force de travail, rémunération, honoraire, vacation, …
Chef du personnel, DRH, manager, superviseur, coordinateur, collaborateur

L’étude de la terminologie traduit des intentions et un sens, que l’on donne ou que l’on reçoit du travail et de la place qu’il prend dans nos vies.

Pour en savoir plus sur Didier :

Nos sponsor 2020

Explorer Valoriser Innover

https://www.agaetis.fr

 

L’humain au cœur de la performance

https://www.coachsdauvergne.fr